Histologie pour les dispositifs médicaux implantable2018-10-15T17:07:34+00:00

Histologie pour les dispositifs médiaux implantables

Dans le secteur de la recherche biomédicale, l’évaluation de la sécurité des matériaux est une étape critique pour le développement d’un dispositif médical implantable. C’est pourquoi notre laboratoire propose un nouveau service d’histopathologie des biomatériaux implantés qui permet de couper et d’analyser tous types de dispositifs, en conservant l’intégrité des structures attenantes

Voir notre plaquette sur l’inclusion et la coupe d’échantillons inclus en résine

Histologie pour les biomatériaux implantés

Ce service d’histopathologie a été spécifiquement développé pour les besoins de la recherche biomédicale sur les dispositifs médicaux implantés.

L’analyse de tels dispositifs fait appel à des ressources histologiques innovantes qui permettent de réaliser des coupes micrométriques de tissus très denses inclus en résine, tout en conservant l’intégrité des structures tissulaires dans le respect de la Norme NF EN ISO 10993-6 – Évaluation biologique des dispositifs médicaux (essais concernant les effets locaux après implantation). Cela permet notamment de mesurer :

  • L’ostéo-intégration de dispositifs implantés (niveau tissulaire et matriciel)
  • La tolérance par l’organisme et l’innocuité (biocompatibilité)
  • Les déformations (résistance aux charges, ductilité des matériaux)
  • Les dégradations (résistance à la corrosion)

Nos prestation sont adaptable à toutes les classes de dispositifs médicaux :I, IIa, IIb et III (annexe IX de la directive 93/42/CEE).

Les résines Acryliques thermoplastiques

Nous proposons l’inclusion dans 2 types de résines différentes afin de répondre aux besoins de nos clients.

Ces techniques d’inclusions possèdent des caractéristiques différentes de celles en paraffine :

  •  La résine est plus maniable et beaucoup plus dur.
  •  La réalisation de coupes fines (jusqu’à 5µm) est possible.
  •  La résine donne la possibilité de couper tous les types d’implants, de tissus et de biomatériaux.

En revanche, le panel de coloration histologique est aussi important qu’en paraffine et il est possible de réaliser des analyses immuno-histochimiques.

L’inclusion est réalisée par polymérisation de nos résines GMA et MMA en conditions contrôlées et dans des moules adaptés.

GlycolMethAcrylate Resin (GMA)MethylMethAcrylate Resin (MMA)
  • Résine la plus utilisée en histologie
  • Très hydrophile et permettant un grand nombre de colorations
  • Ne nécessite pas de post-traitement après coupe (déplastification)
  •  Résine plus dense
  • Peut être utilisé sur tout type de biomatériaux
  • Déplastification nécessaire
  • Immunomarquages possibles

Méthodes de coupe

Pour l’obtention de lames histologiques, nous proposons différentes méthodes adaptées aux besoins du client :

La découpe à la scie en diamant

Cette méthode est la plus adaptée pour la découpe des biomatériaux à forte densité (dispositifs médicaux implantables, prothèses,…), inclus en résine Methylmethacrylate.

1. Découpe

Le système de scie diamant permet de réaliser des coupes précises et de grande qualité, des tissus et os avec implants..

Cette technique préserve tous les tissus même lorsque leurs densités sont différentes..

2. Polissage des blocs

Le système de polissage permet de réduire l’épaisseur de l’échantillon jusqu’à atteindre celle désirée avec une grande précision et sans artefact.

Il est ainsi possible d’obtenir des coupes jusqu’à 10 μm d’épaisseur, idéal pour faire des investigations histologiques.


La découpe laser

Cette méthode rapide et précise permet d’obtenir des coupes de 1 à 10µm d’épaisseur et est adaptée à tous types de tissus inclus en résine GMA ou MMA. En revanche, elle ne permet pas de découper les métaux et la céramique. Le laser femtoseconde préserve les échantillons de l’échauffement lors de la découpe

Les avantages de la méthode

Le service d’histologie des biomatériaux implantés que nous proposons permet :

  • Une diminution des forces de coupe (friction et chauffage)
  • Une réduction des artefacts
  • Une meilleure conservation des structures tissulaires
  • La réalisation de coupes sur l’ensemble des tissus à forte densité (os sans décalcification)
  • La réalisation de coupes sur l’ensemble des matériaux utilisés dans les dispositifs médicaux : métaux (alliages titane, acier, …), céramiques, polymères, …
  • Le respect de la Norme NF EN ISO 10993-6