Hors santé2018-10-15T15:38:11+00:00

Exemples de réalisations

HORS SANTÉ

Descriptif

Espèce : poisson zèbre

Prélèvement : tête

Coloration : Trichrome de Masson

 

Résumé étude de cas

Évaluation de la toxicité d’un composé en milieu aquatique par analyse des variations morphologiques des branchies de poisson zèbre.

Descriptif

Espèce : Tilleul

Prélèvement : Bourgeon

Coloration : Safranine O – vert lumière

Résumé étude de cas

La coloration Safranine peut être utilisée pour mettre en évidence les différents compartiments des plantes en anatomie végétale.

Descriptif

Espèce : Poisson zèbre

Prélèvement : Corps entier

Coloration : Hématoxyline Eosine

 

Résumé étude de cas

Évaluation de la toxicité d’un composé en milieu aquatique par analyse des variations morphologiques des gonades de poisson zèbre.

Descriptif

Espèce : Huître

Prélèvement : Total

Marquage : Hybridation in situ (Bonamia)

Résumé étude de cas

Mise en évidence de l’ADN de parasites localisés dans les branchies d’huîtres : Bonamia.

Descriptif

Espèce : Huître

Prélèvement : Total

Marquage : Hybridation in situ (Marteilia)

Résumé étude de cas

Mise en évidence de l’ADN de parasites localisés dans les glandes digestives d’huître : Marteilia.

Descriptif

Espèce : Loup ( bar)

Prélèvement : Branchies

Marquage : Cellules osmorégulatrices

Résumé étude de cas

Étude de l’impact de polluants sur les branchies de poisson (toxicité aquatique).

Pour d’autres colorations n’hésitez pas à nous contacter.

Méthode d’analyse de la déstructuration des fibres musculaires

La microstructure des aliments a un impact direct sur les qualités organoleptiques. Chez HISTALIM, nous avons mis au point une méthode histologique pour quantifier les modifications morphologiques des fibres musculaires (Meat Destructuration Indicator : MDI) permettant la classification des matières premières carnées. Cet outil d’analyse d’images est la seule méthode d’analyse histologique quantitative en Europe accréditée COFRAC.

Mesure du rapport gonadosomatique de l’huitre

La détermination du rapport gonado-somatique (pourcentage du volume du corps de l’animal occupé par la gonade) permet de suivre le bon déroulement de la reproduction chez les mollusques en élevage.

Il est également utilisé en recherche pour sélectionner les huîtres qui investissent leur énergie dans la croissance plutôt que dans la reproduction, permettant ainsi d’obtenir des huîtres de plus grande taille plus rapidement. Il est aussi important de savoir si des huîtres sélectionnées pour leur croissance peuvent ou ne peuvent pas se reproduire dans le milieu naturel.